Un séchoir à maïs de nouvelle génération
  • Volailles : LDC rachète la société Drop en Pologne

    A l’occasion de la présentation de ses résultats semestriels, le groupe LDC a annoncé hier l’acquisition de Drop en Pologne. Une opération stratégique pour le volailler déjà présent dans le pays, qui enregistre la plus forte progression en Europe sur le marché de la volaille, avec trois sites (Sedar, Roldrob et Drosed). Drop, situé dans le sud-ouest de la Pologne, réalise un chiffre d’affaires de 43 Me pour un volume de 20 000 t, avec 450 salariés. « (...)
  • Risque de grippe aviaire « au minimum modéré » en France

    L’Anses a rendu son avis au ministère de l’Agriculture sur le risque d’introduction en France métropolitaine du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène H5N8. Elle en avait été saisie le 17 novembre suite à trois notifications successives et rapprochées à l’OIE (organisation mondiale de la santé animale) : le 6 novembre concernant un élevage de dindes dans le nord-est de l’Allemagne, le 16 novembre pour un élevage de poules pondeuses et (...)
  • Manquements à la traçabilité des viandes bovines

    La DGCCRF constate « en distribution comme en restauration, un grand nombre d’anomalies par rapport à la réglementation relative à la traçabilité et à l’étiquetage de la viande bovine », dit l’autorité de contrôle pour présenter les résultats de son enquête. Sur 5 461 contrôles (dont 1 750 restaurants) effectués dans différents circuits, la DGCCRF a donné 1 978 avertissements (dont sur les dénominations des morceaux) et dressé 271 procès-verbaux. (...)
  • Blé dur : mise en place d’un plan de relance sur trois ans

    Les prix exceptionnellement élevés du blé dur, cette année, seront-ils suffisamment incitatifs pour en relancer la culture en France, une culture qui s’est réduite de de plus de 30 % en 5 ans, dont 15,7 % pour la seule campagne 2014/2015, par rapport à la précédente ? L’écart de prix inusité entre le blé tendre et le blé dur aura sans doute un impact positif sur ce dernier, mais on ne connaît pas encore les surfaces qui lui ont été consacrées en culture d’hiver, (...)
 

France & Union Européenne

Vendredi 28 novembre 2014

La FNB demande un plan de mesures financières

« Une « ardoise » de près d’un milliard d’euros », titre la fédération nationale bovine (FNB) dans un communiqué de presse où elle évoque « le constat accablant d’inertie des pouvoirs publics face (...)

Vendredi 28 novembre 2014

H5N8 : le ministère élève le risque à « modéré »

Suite à la publication de l’avis de l’Anses, le ministère de l’agriculture a pris la décision hier « d’élever, par arrêté, le niveau de risque pour l’influenza aviaire et de le qualifier désormais de (...)

Vendredi 28 novembre 2014

La France veut aller « plus loin » dans l’interdiction des néonicotinoïdes

François Hollande a annoncé hier vouloir aller « plus loin » dans l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes, que les apiculteurs accusent d’être à l’origine de la disparition de colonies d’abeilles. (...)

Vendredi 28 novembre 2014

L’arrivée du premier Cotsco en France repoussée à 2016

L’ouverture du premier magasin de la chaîne américaine Costco en France, prévu à l’origine en 2015 en Essonne, a été repoussée au mieux à début 2016, après le dépôt de recours devant la commission nationale (...)

International

Vendredi 28 novembre 2014

Porc : la Russie autorise l’import d’une nouvelle usine brésilienne

Les autorités sanitaires russes ont autorisé un nouvel établissement brésilien à l’exportation. Situé à Rio Verde (Goiás) du groupe BRF, ce dernier était frappé d’une interdiction pour présence de ractopamine dans les viandes, (...)

Vendredi 28 novembre 2014

Le Bélarus hausse le ton contre Moscou

Le président bélarusse Alexandre Loukachenko a vivement critiqué jeudi l’annonce des restrictions imposées par les autorités vétérinaires russes sur le transit de produits bélarusses afin de lutter contre l’importation illégale (...)


Vendredi 07 novembre 2008

Un séchoir à maïs de nouvelle génération


Après six mois de travaux, le Groupe Euralis a inauguré, fin octobre, à Barcelonne du Gers (Gers), un nouveau séchoir à maïs « respectueux de l’environnement ». 2,5 millions d’euros ont été investis dans cet outil, qui est « l’un des plus grands construits depuis dix ans dans le Sud-Ouest » et qui remplace un ancien silo.

Il utilise une technologie récente de séchage au gaz naturel, moins gourmande en énergie que celle installée dans l’outil précédent. Il permet, par ailleurs, de diminuer jusqu’à 80 % des émissions de poussières et de follicules.

Situé en pleine zone de production de maïs, le nouveau silo sécheur possède une capacité instantanée de séchage de 3 700 tonnes par jour, soit 1 500 tonnes supplémentaires. « Au total, ce sont 30 000 tonnes de plus qui pourront être traitées sur une campagne et n’auront pas à être transportées dans des silos plus éloignés, souligne Euralis. Soixante camions de transport de maïs humide seront ainsi économisés et autant d’émanations de gaz à effet de serre en moins. »

La société Euralis Céréales, qui regroupe les activités céréalières du groupe Euralis, collecte 650 000 tonnes de maïs humide auprès de 6 000 producteurs adhérents. Elle possède dix silos sécheurs capables de sécher quotidiennement 25 000 tonnes de maïs.

Fl. J.
Imprimer cet articleEnvoyer à un ami



Cours & Cotations
Pour obtenir les cours du jour, cliquez ci-dessous.
Mes favoris Toutes les cotations
Tendances du jour

L’accès aux tendances
est réservé aux abonnés.