Un séchoir à maïs de nouvelle génération
  • Cop21 : les IAA européennes appellent à un accord ambitieux

    Al’occasion du congrès « Taste of Tomorrow », à l’Exposition universelle Milan 2015, FoodDrinkEurope, association représentant l’industrie agroalimentaire européenne, a tenu à revenir sur les actions du secteur pour réduire son impact environnemental. Elle a ainsi dévoilé les résultats d’une étude menée auprès des IAA européennes. 95% d’entre elles déclarent avoir intégré le changement climatique dans leur stratégie d’entreprise, (...)
  • E. Leclerc condamné à verser 61,3 Me à ses fournisseurs

    Le groupe Leclerc via sa centrale d’achat Galec a été condamné par la cour d’appel de Paris à rembourser 61,3 millions d’euros abusivement perçus à 48 de ses fournisseurs entre 2009 et 2010, a révélé samedi Le Figaro. En cause, des remises de fin d’années négociées par le Galec avec ses fournisseurs en échange de contreparties (réalisation d’un certain niveau de chiffre d’affaires…). Dans un arrêt du 1er juillet, la Cour d’appel (...)
  • Le groupe Buton reprend Réauté Chocolat

    Le tribunal de commerce de Laval a validé le 1er juillet le plan de cession du mayennais Réauté Chocolat à la société familiale Buton, spécialiste de la pâtisserie et de la biscuiterie disposant de neuf sites de production sur le grand ouest. La reprise porte sur les deux sociétés de Réauté Chocolat, la SARL Roland Réauté (production, 18,6 M€ de chiffre d’affaires, 92 salariés) et la SARL du Pin (distribution, 10,8 M€ de CA, 73 salariés). En difficultés, Réauté (...)
  • La filière laitière française se projette en 2030

    Lait high tech et démondialisation, spirale concurrentielle, filière laitière conquérante et régulée ou défi de la régression, voici les quatre scénarios pour la filière française à horizon 2030 présentés hier lors du conseil spécialisé lait de FranceAgriMer. Un groupe de 22 experts a travaillé durant deux ans sur le sujet, élaboré quelque 500 hypothèses pour n’en retenir que 82 et aboutir à ces quatre scénarios. Dans le premier, la crise économique atteint son (...)
 

France & Union Européenne

Mardi 07 juillet 2015

Carte Noire cherche toujours un repreneur

Lavazza, qui était en discussions exclusives jusqu’au 1er juillet pour le rachat de Carte Noire, aurait finalement renoncé à reprendre la marque française, le montant demandé par Mondelez, plus d’1,2 milliard d’euros, étant (...)

Mardi 07 juillet 2015

Elevage : Stéphane Le Foll fera le point mercredi avec le médiateur

« Le médiateur (des relations commerciales agricoles, ndlr) est au travail depuis plusieurs jours. On fera un point sur l’ensemble des engagements de la filière viande bovine et viande porcine mercredi. On verra qui a joué le jeu ou (...)

Mardi 07 juillet 2015

Euronext signale un record d’activités sur les matières premières

Euronext a enregistré du 29 juin au 3 juillet une très forte activité sur sa franchise de dérivés de matières premières avec un volume quotidien moyen de 125 561 contrats, surpassant le record hebdomadaire sur le volume quotidien moyen (...)

Mardi 07 juillet 2015

Le groupe Soufflet se renforce en Ukraine

Le groupe Soufflet a signé le 19 juin en Ukraine un accord de négociation exclusif avec les autorités portuaires d’Illychevsk. L’objectif : y utiliser un silo portuaire pour se développer à l’international. Après la phase (...)

International

Mardi 07 juillet 2015

Deux fois plus de PGC-FLS vendus en ligne d’ici à 2025, selon Kantar

Un rapport, publié ce jour par Kantar Worldpanel, prévoit que les ventes en ligne de produits de grande consommation et frais libre-service (PGC-FLS) devraient s’élever à 130 milliards de dollars d’ici fin 2025. La part de marché des (...)

Mardi 07 juillet 2015

Nestlé veut faire revivre la chicorée sud-africaine

Nestlé et le gouvernement suf-africain ont récemment signé un protocole d’accord portant sur le développement de la filière chicorée dans le pays, selon l’agence Ecofin. Cette entente permettra à Alexandria de faire passer sa (...)


Vendredi 07 novembre 2008

Un séchoir à maïs de nouvelle génération


Après six mois de travaux, le Groupe Euralis a inauguré, fin octobre, à Barcelonne du Gers (Gers), un nouveau séchoir à maïs « respectueux de l’environnement ». 2,5 millions d’euros ont été investis dans cet outil, qui est « l’un des plus grands construits depuis dix ans dans le Sud-Ouest » et qui remplace un ancien silo.

Il utilise une technologie récente de séchage au gaz naturel, moins gourmande en énergie que celle installée dans l’outil précédent. Il permet, par ailleurs, de diminuer jusqu’à 80 % des émissions de poussières et de follicules.

Situé en pleine zone de production de maïs, le nouveau silo sécheur possède une capacité instantanée de séchage de 3 700 tonnes par jour, soit 1 500 tonnes supplémentaires. « Au total, ce sont 30 000 tonnes de plus qui pourront être traitées sur une campagne et n’auront pas à être transportées dans des silos plus éloignés, souligne Euralis. Soixante camions de transport de maïs humide seront ainsi économisés et autant d’émanations de gaz à effet de serre en moins. »

La société Euralis Céréales, qui regroupe les activités céréalières du groupe Euralis, collecte 650 000 tonnes de maïs humide auprès de 6 000 producteurs adhérents. Elle possède dix silos sécheurs capables de sécher quotidiennement 25 000 tonnes de maïs.

Fl. J.
Imprimer cet articleEnvoyer à un ami



Tendances du jour

L’accès aux tendances
est réservé aux abonnés.